L’altérité chez Lesage

Hétérotopies, hétérologies dans Les Aventures de Monsieur Robert Chevalier de Lesage

Actualisé le vendredi 6 mai 2011

par Benjamin Bokobza - réalisé dans le cadre du séminaire de Frank Lestringant "Hétérotopie, hétérologie : espaces autres, espaces de l’autre dans la littérature des voyages (XVIe-XIXe siècles)" - 2010-2011

Difficile à appréhender sans support d’analyse, la notion d’hétérologie apparaît chez Michel de Certeau dans le cadre d’une définition de ce qu’est la pratique de l’histoire. Discipline dans laquelle un narrateur rapporte des faits et des témoignages sur et de l’autre qui lui-même reste nécessairement muet, l’histoire permet tout autant d’instruire sur son objet d’étude que sur le sujet étudiant, qui met en scène et se met en scène dans son rapport à l’altérité.

C’est dans cette perspective que nous étudions ici Les Aventures de Monsieur Robert Chevalier, dit de Beauchêne, roman dans lequel Lesage dit rapporter les mémoires d’un capitaine de flibustiers, dont la vie est marquée par les errances à travers l’Amérique, l’Europe et l’Afrique. Si Beauchêne s’apparente à un héros philosophique, capable de jeter sur l’autre un regard distancié, il n’en demeure pas moins que ses mémoires révèlent en contre-point les préjugés de sa culture et de son pays d’origine : le témoignage sur l’autre nous en apprend au moins autant sur lui-même.